Essentiel Logo

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player


Explosion d'une météoride en Russie





Près de 1000 personnes ont été blessées en Russie, vendredi matin, par l'explosion d'une météorite à basse altitude près d'une zone peuplée de l'Oural. Le phénomène est survenu alors que tous les services d'astronomie du monde surveillaient le passage de l'astéroïde 2012 DA14, qui doit frôler la Terre vendredi soir.



D'après les autorités russes, le phénomène a été causé par l'explosion d'une météorite lors de son entrée dans l'atmosphère dans le nord-ouest de la Russie. Les fragments de la météorite se sont ensuite dispersés sur un vaste territoire couvrant une demi-douzaine de villes de la région de Tcheliabinsk, une agglomération urbaine de plus d'un million d'habitants.



Plus d'une centaine de personnes ont dû être hospitalisées dans les villes touchées, dont plusieurs sont dans un état grave, selon un bilan des autorités russes qui ont recensé au moins 950 blessés dans la région. La plupart des gens ont été blessés par des débris de verre ou des matériaux soufflés par la puissante onde de choc générée par le corps céleste. Près de 160 enfants ont été blessés par la déflagration. La masse de la météorite qui a explosé dans l'atmosphère est évaluée à environ 11 tonnes par l'Académie des sciences de Russie. La météorite serait entrée dans l'atmosphère, vers 3h20 UTC, à une vitesse d'au moins 54 000 kilomètres/heure. Elle aurait explosé à une quarantaine de kilomètres d'altitude. L'Académie a ajouté que l'explosion, qui s'est produite à une quarantaine de kilomètres d'altitude, avait une puissance de plusieurs kilotonnes..



Les autorités municipales russes rapportent au moins 3000 bâtiments endommagés.
Les habitants de la région ont pu apercevoir des boules incandescentes traverser le ciel, suivies d'une série d'explosions.
Selon l'Agence spatiale européenne, ces fragments de météorites ne seraient pas liés au passage près de la Terre, vendredi, de l'astéroïde 2012 DA14. L'objet, d'un diamètre de 45 mètres, doit passer à 27 000 kilomètres de la Terre, ce qui est relativement proche à l'échelle de l'espace..



Une puissante onde de choc
Selon des témoins et les médias locaux, les fenêtres d'un grand nombre de bâtiments ont été soufflées par le bang supersonique provoqué par l'entrée rapide des corps célestes dans l'atmosphère. Les murs et structures de plusieurs immeubles ont été endommagés et le toit d'une usine de zinc de la région s'est aussi effondré. Une femme blessée au visage est traitée dans un hôpital de la région. Le ministère des Situations d'urgence a mobilisé 20 000 soldats afin d'inspecter les territoires touchés. Des hélicoptères ont aussi été dépêchés sur place. Les écoles ont fermé leurs portes, plusieurs ayant été endommagées. Le phénomène aurait aussi été observé au Kazakhstan.



Les niveaux de radiation normaux
Le ministère des Situations d'urgence, qui reconnaît n'avoir jamais observé « aucun cas de météorites se désintégrant à une si basse altitude en Russie auparavant », demande à la population de ne pas paniquer et de ne pas gêner le travail des services d'ordre et des secours. Le ministère assure par ailleurs que les niveaux de radiation sont normaux dans la zone touchée par les météorites ainsi qu'aux abords des centrales nucléaires de la région.



Le 30 juin 1908, l'explosion d'une météorite dans la région de la rivière Toungouska, en Sibérie, avait entièrement détruit une forêt dans un rayon de 20 kilomètres et causé des dégâts matériels jusqu'à une centaine de kilomètres à la ronde. L'onde de choc généré par cette météorite avait été évaluée à plusieurs centaines de fois celle de la bombe atomique larguée sur Hiroshima, en 1945..